Retour sur l’utilisation de terres rares et autres matériaux dans les technologies de la transition énergétique.

Comme beaucoup, vous avez sûrement vu le reportage La face cachée des énergies vertes diffusé sur Arte.

Si celui-ci soulève la question intéressante de l’emploi croissant de matériaux considérés comme rares pour la production d’énergie renouvelable, il laisse également un sentiment mitigé que l’on pourrait résumer ainsi : « mais alors, qu’est-ce qu’on fait ? »

Pour y voir plus clair dans ce débat compliqué et vaste, vous pouvez tout d’abord lire la lettre ouverte au Président de la République écrite par France Energies Eolienne et par le Syndicat des énergies renouvelables, et co-signée notamment par France Nature Environnement et Énergies Partagées. Cette lettre demande à ce que le débat autour des énergies renouvelables s’objectivise et soit plus constructifs.


Voici ensuite une étude très complète de l’Institut Français des Relations internationales intitulée : La transition énergétique face au défi des métaux critiques. 

Elle pointe du doigt les enjeux géopolitique, économique et stratégique autour de l’accès aux matériaux nécessaires à la transition énergétique. Mais elle replace également ce débat dans le contexte mondial actuel, dominé par la Chine et où l’Europe doit sortir de sa dépendance vis-à-vis ces ressources pour continuer la transition énergétique. Enfin, elle met en avant la nécessité d’innover et recense les avancées technologiques permettant de limiter l’utilisation de ces matériaux rares et importés.


Pour corroborer cet article dont les chiffres datent un peu, et pour avoir une vision récente de l’emploi de terre rare dans les technologies de la transition énergétique, vous pouvez consulter l’avis technique de l’ADEME d’octobre 2020.


Le site décrypter l’énergie permet également de se renseigner facilement sur tous les types d’énergies. Il propose un état des lieux de la science sur de nombreuses questions autour des enjeux et impacts de la production d’énergie.


Enfin, comment pouvons-nous faire à titre individuel pour que la transition énergétique soit la plus exemplaire possible ? La réponse à cette question se trouve dans les projets de territoire, menés par les gens qui y habitent : les citoyens. Il est essentiel que chacun prenne en main la question de l’énergie, et en particulier sa production.

Voici les recommandations du Collectif pour l’Énergie Citoyenne, pour la mise en place de projets éoliens portés et soutenus par le territoire.


Vous pouvez également consulter la carte des projets d’Energies Partagés qui recense tous les projets de production d’énergie citoyenne en France.

Alors, n’attendez plus et engagez-vous dans une transition écologique locale et à la hauteur de vos attentes environnementales !

Retour sur l’utilisation de terres rares et autres matériaux dans les technologies de la transition énergétique.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *